Comment avoir un bon niveau en maths ?

cours de maths

maths

Les maths : une question de confiance ?

En mathématiques il ne faut pas refuser la difficulté mais l’affronter et surtout quand vous ne comprenez pas un exercice, une leçon, ou vous êtes bloqués sur un devoir, il ne faut pas faire semblant de comprendre, n’hésitez pas à le dire au professeur pour que vous puissiez progresser graduellement dans cette matière qui vous pose des problèmes. Les maths sont la bête noire pour bien des élèves que ce soit les collégiens, les lycéens ou bien les étudiants de prépa. Dans cette matière scientifique, à un moment de la scolarité qui n’a pas éprouvé du découragement, de la déception face à cette discipline mal-aimée de bien des élèves.

L’élève ne devrait jamais se qualifier de « nul en maths ». Personne n’est nul, nous avons tous nos points faibles et puis aussi évidemment tous nos points forts.

Comment faire aimer les mathématiques ?

C’est un défi auquel nombre d’enseignants  relèvent avec brio. Quand on est passionné par les maths, d’aimer cette matière c’est beaucoup plus facile de les comprendre et surtout cela permet d’avoir de bien meilleurs résultats.

Mais bien souvent quand les élèves rencontrent les premières défaillances en maths, ils sont dégouttes et apprécient de moins en moins les mathématiques. C’est la raison pour laquelle quand les faiblesses et les difficultés ne cessent de s’amplifier au fil des cours, il faut très vite réagir et faire appel à un professionnel qui saura vous guider et vous transmettre tout son savoir, ses connaissances et son savoir-faire pour vous guider sur le chemin de la réussite.

Besoin d’un soutien ponctuel en maths pour préparer un examen, un concours ou bien vous recherchez plutôt une aide régulière pour progresser solidement et durablement afin d’obtenir de bons résultats, la solution est à portée de clic. Cet enseignant niçois propose des cours de soutien à domicile sur Nice et environs. D’autres solutions existent évidemment, comme des organismes de cours, de stages intensifs, ou encore des cours en ligne pour progresser. Le progrès est possible si l’élève le souhaite et met en oeuvre le travail personnel, la motivation et la confiance qui vont avec. Rien ne remplacera le travail personnel d’un élève qui se bat contre les difficultés pour la réussite scolaire.

D’autres initiatives existent en plus des cours de maths en présentiel à domicile avec un professeur particulier, beaucoup de sites aujourd’hui mettent en ligne des ressources pédagogiques gratuites. Par exemple le site de cours en ligne gratuit http://coursenligne1s6.fr/ qui colle au plus près des besoins des élèves puisqu’il est élaboré par les élèves eux-mêmes. Finalement on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Vous y trouverez une aide précieuse, avec des fiches de révision balayant toutes les matières (maths, physique-chimie, SVT, français, philo et bien d‘autres) pour les classes de 1ère S et de Terminale S. On sait combien le problème de beaucoup de lycéens est de synthétiser l’information, pour la mémoriser, l’assimiler et finalement la restituer le jour du bac !! Il est possible de suivre des cours en ligne aussi comme sur le site https://maths-bac.com/

Une question de méthodologie et d’entrainement :

Les élèves qui pensent que les maths sont ou ne sont pas faites pour eux ont tord. Tout est question de méthodologie et de travail personnel pour atteindre un niveau correct voir bon sur un chapitre.

Tout d’abord il est nécessaire de travailler les bases, celles du collège évidemment : nombres relatifs, fractions, factorisation, développement, produits remarquables, géométrie du triangle….Une fois au lycée, les professeurs ne reviendront plus dessus et pourtant ce sont des notions fondamentales du programme officiel de première ou terminale.

Ensuite, il est important que l’élève écoute en classe pour comprendre un maximum et pour gagner du temps en classe et à la maison. Le travail régulier permet d’acquérir les notions au fur et à mesure et non d’essayer de bachoter les exercices quelques jours voir la veille du devoir sur table. Le troisième paramètre est l’entrainement : travailler le cours et bien le maîtriser puis faire beaucoup d’exercices d’entrainement au début puis d’approfondissements après afin d’acquérir toutes les méthodes et astuces sur un chapitre. La clé ici est de ne jamais désespérer de la difficulté et d’être patient quand au progrès face aux exercices difficiles.

Top