La correction, exercice difficile, mais indispensable

Comment s’améliorer en orthographe :  La correction, exercice difficile, mais indispensable

Pour commencer, nous allons définir ce qu’est la correction.

Voici différentes définitions trouvées dans les dictionnaires :

  • Action de rendre correct en supprimant les erreurs. Antidote 8.
  • Modification apportée à un texte qui corrige une erreur ; action de lire, de contrôler quelque chose pour en corriger les erreurs. Larousse en ligne.
  • Action de corriger, d’ôter les défauts de quelque chose ou résultat de cette action. Wiktionnaire.
Correction grammaire française

Correction grammaire

Nous pouvons voir que la correction se fait en lisant. C’est la principale action à effectuer. Pour un texte que l’on a écrit, on parlera de relecture. Ce simple ajout rend le travail plus complexe, car il est plus facile de trouver les erreurs chez les autres.

Cette difficulté est causée par plusieurs éléments :

  • nous avons tous l’habitude de juger notre écrit lors de la relecture et nous trouvons souvent nos écrits mauvais, d’où cette réticence pour cet exercice ;
  • nous connaissons le texte (nous savons ce qui a été écrit), donc nous avons tendance à voir ce que nous voulions écrire (le cerveau est capable de remettre les mots dans le bon ordre, dans le cas d’une faute de frappe) ;
  • chacun a ses propres difficultés, donc il n’est pas aisé de découvrir les erreurs.

Cependant, malgré cela, cette relecture est indispensable, car, lors de l’écriture, nous sommes avant tout concentrés sur le contenu et le sens de notre travail. Ce qui laisse une brèche aux fautes en tout genre : erreur de frappe, de grammaire ou de conjugaison, voire d’inattention. Personne n’est à l’abri.

Malgré tout, il est en notre pouvoir d’y remédier. Nous devons nous retrousser les manches. Car rendre un texte correct a certains avantages :

  • vous serez sûr d’avoir écrit ce que vous vouliez faire comprendre ;
  • vous aurez la satisfaction du devoir accompli et celle d’avoir donné votre maximum ;
  • cela facilitera également le travail de celui qui vous évaluera (ce qui n’est pas un mal).

Nous allons maintenant nous attaquer aux points importants de cet article.

Comment peut-on faire une relecture efficace ?

Il existe différentes méthodes, mais toutes doivent être réalisées attentivement, c’est-à-dire qu’il ne faut pas prendre cette étape à la légère. Les voici :

  • lecture simple ;
  • lecture à voix haute ;
  • lecture à l’envers.
Relire un texte et eviter les fautes

Relecture d’un texte français

Chacune d’entre elles a ses points forts et ses points faibles que nous allons développer maintenant.

La lecture simple

Avantages :

Elle permet de corriger l’orthographe, la grammaire, la conjugaison, le style, ainsi que tous les problèmes posés par le sens.

Désavantage :

La connaissance de votre texte peut, comme il a été mentionné plus haut, vous empêcher de voir certaines erreurs.

La lecture à voix haute

Avantages :

Ils sont identiques à la lecture simple avec, en plus, la possibilité de découvrir les phrases qui ne « sonnent » pas bien.

Je m’explique. La langue française est beaucoup pratiquée dans notre quotidien et nous avons l’habitude de l’entendre. Certaines tournures erronées vous apparaîtront plus facilement, car les bonnes auront certainement été prononcées autour de vous au moins une fois. Tout ce que vous entendez, même si vous n’écoutiez pas particulièrement, laisse une trace dans votre mémoire.

Désavantage :

Cette technique ne peut être employée dans certaines circonstances, comme une épreuve.

La lecture a l’envers

La lecture à l’envers est, comme son nom l’indique, une lecture qui commence par la dernière phrase et remonte le texte jusqu’à son début. Il s’agit donc de les relire indépendamment les unes des autres, puisque le déroulement se fait dans le sens contraire.

Avantages :

Elle va vous permettre d’avoir une vision différente de votre écrit et ainsi régler le problème posé par votre mémoire.

Désavantage :

Si cette méthode s’avère très efficace contre les fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison, elle le sera moins en ce qui concerne les erreurs de sens. En effet, la chronologie des faits n’est pas respectée. Imaginez que vous êtes en train de raconter une histoire à l’envers, l’exercice est beaucoup plus ardu et nécessite une attention particulière. Cependant, ce problème ne se présentera pas ici, car vous vous efforcerez de dénicher les « coquilles » (les petites fautes).

La meilleure des méthodes repose, selon moi, sur le mélange de la première et de la troisième.

À quoi doit-on faire attention ?

À présent que nous savons comment faire, nous nous attacherons aux points sur lesquels il faut faire attention :

  • la grammaire
  • la conjugaison
  • l’orthographe

Améliorer son orthographe

Chacune d’entre elles a ses points forts et ses points faibles que nous allons développer maintenant.

La grammaire : les accords

De nombreux termes sont concernés par ce point :

  • les noms,
  • les adjectifs,
  • les déterminants,
  • les pronoms.

On parle alors d’accords, car les mots « s’accordent » entre eux. Ils sont semblables. Il est important de veiller à ce que leur orthographe montre cette association.

La conjugaison :

Beaucoup de difficultés se dissimulent dans cet élément :

  • l’emploi des temps,
  • l’emploi des modes,
  • l’accord des participes passés.

Le verbe est toujours lié à son sujet. Il faut donc le déterminer de manière exacte. Parfois certains compléments peuvent le cacher et provoquer des erreurs d’inattention.

L’orthographe : les homophones

La langue française est riche en vocabulaire, mais cette multitude apporte également son lot de problèmes. En effet, certains mots se prononcent de la même manière tout en s’écrivant de façon différente. Ces termes se nomment « homophones ». Chaque élément a son propre emploi et une mauvaise utilisation peut changer complètement le sens de la phrase.

Pour effectuer une correction efficace, il est donc important de comprendre les accords et les conjugaisons. Pour cela, il existe des solutions : les sites spécialisés, les cours ou les stages d’orthographe et de grammaire.

Les principales règles qui gouvernent la langue française sont reprises sur notre site www.motamots.fr. Nous avons également listé plusieurs homophones et nous en ajoutons régulièrement.

En cas de grosses difficultés, vous pouvez aussi profiter des cours de soutien ou d’une formation spécifique à l’orthographe (entre autres pour préparer la Certification Voltaire, reconnue par de nombreux recruteurs).

Conclusion

Dans cet article, nous avons pu démontrer plusieurs choses. L’importance de la correction et l’impact que celle-ci aura sur la qualité de vos écrits (autant au niveau du sens et du style qu’à celui de l’orthographe pure). Ensuite, nous avons cherché quelle était la meilleure façon de procéder pour la relecture. Cette question est avant tout une histoire de préférence. Pour terminer, nous avons mis en avant les différents points à revoir en priorité. La liste est volontairement non exhaustive, puisqu’il s’agit aussi de connaître ses propres capacités, ainsi que sa manière de travailler.

Quoi qu’il en soit, la correction est un exercice difficile, mais nécessaire. À vous de vous donner les moyens pour rendre cette étape moins ardue. Cela demandera un peu de sueur, mais cela vaut la peine de se retrousser les manches.

Laisser un commentaire

Top