Comment progresser en anglais en prépa ?

stage terminale s

stage terminale s

Vous souhaitez progresser en anglais en prépa ?

Nous ne vous dirons pas que vous avez raison mais vous avez sûrement VOS raisons. Ce sont vos faiblesses et lacunes. Le meilleur moyen de ne plus en avoir peur est de les identifier et d’y remédier. Elles varient d’une personne à l’autre.

Peut-être sous-estimez vous votre compétence
Vous vous en rendrez compte en vous entraînant avec des camarades, un exercice recommandé quelle que soit vos déficiences personnelles. Vous prenez alternativement
du candidat et de l’examinateur

Ayez une activité physique afin d’améliorer votre maîtrise nerveuse.

Votre compréhension écrite est bonne mais votre compréhension orale est faible en anglais en prépa ?

Même si la compréhension orale est sollicitée surtout en dernière partie d’épreuve, lors de l’échange avec l’examinateur, l’entraîner augmentera votre assurance, votre vocabulaire, votre maîtrise grammaticale et surtout votre production orale.
Ecoutez de l’anglais encore et encore, sur des supports type youtube qui vous permettent d’écouter autant de fois que nécessaire. Faites le avec papier et crayon. Choisissez des thèmes qui ont des chances de sortir à l’épreuve d’anglais (actualité, années précédentes comprises).Pour progresser en anglais en prépa, il vous ai nécessaire de commencer par faire beaucoup d’oral afin d’acquerir les bases. Il est ensuite important de travailler sur la méthodologie de la version et du thème. L’essai est également un exercice important.

Familiarisez vous avec l’alphabet phonétique.

Repérez où vous avez été pris en défaut, analysez votre erreur et faites en une note. Il y aura des mots qui vous échapperont encore à la 10ème écoute. Travaillez avec un camarade dont la compréhension orale est meilleure que la vôtre. Vous pourrez peut-être lui rendre service dans un autre discipline. Méfiez vous des transcriptions youtube. Elles sont parfois dépourvues de sens. Regardez des films sous-titré en VO, d’abord sans sous-titres puis avec. Vous pouvez avoir recours aux sous-titres en français ou à la version française mais seulement si vous n’y arrivez pas sans. Utilisez de préférence un moyen permettant de répéter les passages mal compris. Toujours avec de quoi écrire.

Si votre compréhension orale est faible il est probable, sinon certain, que votre prononciation laisse à désirer.
Dans ce cas faites du laboratoire de langue si vous en avez la possibilité. Vous pouvez aussi utiliser un support audio-visuel avec sous-titres en VO, sous-titres que vous noterez puis répèterez en vous enregistrant afin de comparer votre production avec l’original. Recommencez jusqu’à satisfaction. (NB :Il arrive que le sous-titre VO ne corresponde pas exactement aux phrases prononcées)

Vos compréhension orale ET écrite sont déficientes

Quatre possibilités:

1 Votre anglais est déficient. Vous allez devoir travailler toutes les compétences avec ardeur, notamment la grammaire et le vocabulaire.
2 C’est juste votre vocabulaire qui est pauvre. Ce n’est pas si bête d’apprendre des listes de mots par thèmes. Il existe de nombreuses publications pour ce faire. Cela dit il est  beaucoup mieux de travailler avec des journaux didactisés type Vocable où chaque article, sélectionné dans la presse anglophone, est accompagné d’une traduction des principales difficultés. On y découvre les mots en contexte. Evidemment vous pouvez lire tout ce qui
vous plaît en anglais, toujours avec de quoi écrire, avec aussi un bon dictionnaire (pourquoi pas English-English, au moins de temps en temps) ou en utilisant un traducteur internet).
3 Vous êtes mal informé. Sans doute ne vous tenez vous pas assez au courant des affaires monde. Lisez la presse régulièrement.
4 Vous manquez de culture générale
Lisez des livres. un peu de littérature, notamment, celle dont on parle dans la presse, et des essais. Lisez aussi des critiques de livres. Lire des classiques ne peut nuire. Quand un texte fait référence à un personnage célèbre, à un lieu, évèment ou symbole important que vous ne connaissez pas entrez en le nom dans Google ou Quant.

L’art oratoire n’est pas votre fort même dans votre langue..

Lisez, encore et encore.

Ecoutez des émissions de qualité, notamment des débats.

BON COURAGE!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
Top