Bien choisir sa classe préparatoire littéraire

soutien-scolaire-id683

Nous entendons souvent tout et son contraire, au sujet des classes préparatoires littéraires. L’opinion la plus répandue chez les étudiants est, celle de dire que l’échec à l’Ecole Normale oblige à repartir de zéro. Or, il n’en est rien. Petit tour d’horizon de ce qu’il faut absolument savoir, avant de suivre une classe préparatoire littéraire.

Osez l’hypokhâgne

L’hypokhâgne et la Khâgne (1re et 2e année de prépa littéraire) s’adressent aux étudiants voulant, traditionnellement, rejoindre les bancs des Ecoles Normales Supérieures (ENS). Depuis quelques années, elles donnent aussi accès aux Instituts d’Etudes Politiques (IEP) et à d’autres grandes écoles, à l’instar de l’ENSAE, l’ENSAI, HEC, etc. La classe préparatoire ouvre bien plus de portes, qu’elle n’en ferme.
La classe préparatoire littéraire pour qui ? D’abord, celui qui souhaite suivre une hypokhâgne doit éprouver un réel intérêt pour les langues et les sciences humaines. Ensuite, il serait faux de croire, qu’elles ne s’adressent qu’aux étudiants issus de formation littéraire : l’Hypokhâgne et la Khâgne sont également ouverts aux élèves venant de bac S ou ES. Enfin, la sélection se fait uniquement sur dossier : il faudra avoir montré, tout au long de sa scolarité, de très bons résultats. Notons que la volonté et les résultats seuls ne suffisent pas en classe préparatoire. Il faut un mental d’acier. La charge de travail ou encore la concurrence entre élèves sont souvent cause d’abandon en cours d’année.

Faire le bon choix

Si en hypokhâgne (1re année) l’enseignement est le même pour tous, la deuxième année (Khâgne) peut-être celle de la spécialisation. Les classes prépas littéraires donnent accès à une variété d’écoles, autres que l’Ecole Normale Supérieure.
Les classes “Lettre ULM”: elles sont réservées aux étudiants voulant intégrer l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’ULM (Paris 5e). Il faudra obligatoirement suivre des cours de latin et de grec. Elles préparent également à l’Ecole Nationale des Chartes.

Les classes “Lettre Lyon”: elles préparent au concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Elles donnent aussi accès au concours “langues étrangères anglais” de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan.

Les prépas Chartes : elles concernent les élèves ayant de très bonnes aptitudes en langues classiques (latin, grec, ancien français). Elles vous ouvrent les portes de l’Ecole Nationale des Chartres.

Les prépas artistiques Cachan : elles s’adressent aux étudiants voulant se spécialiser dans les arts. Les enseignements dispensés sont les arts graphiques, l’histoire, la philosophie de l’art, la création industrielle.

Les prépas ENS Lettres et Sciences sociales : elles sont ouvertes aux élèves ayant aussi bien des aptitudes en lettres qu’en sciences. Les mathématiques, les sciences économiques et sociales y sont obligatoires en plus des lettres, de l’histoire et des langues. Ces prépas permettent de passer les concours de Sciences Sociales des ENS Paris, Cachan et Lyon. Elles autorisent des écoles comme l’ENSAE (Ecole Nationale de l’Administration économique) ou l’ENSAI (Ecole nationale de la Statistique et de l’Analyse de l’Information).

Les prépas Saint-Cyr : ces classes préparatoires dispensent un enseignement pluridisciplinaire (français, philosophie, langues vivantes, mathématiques). Elles visent exclusivement les étudiants voulant intégrer l’armée.

Vous avez maintenant tous les outils, ou presque, pour choisir votre prépa littéraire, sans craindre de vous tromper. Si, par malheur, vous n’accédiez à aucune des écoles voulues, vous pourrez toujours vous tourner vers la Fac. La réputation est moins prestigieuse mais l’enseignement y est souvent de bonne qualité.

Top