Comment faciliter l’apprentissage chez l’enfant ?

Faciliter l'apprentissage chez l'enfant

450 000 jeunes étaient en situation de décrochage scolaire en France en 2016. Un chiffre qui questionne la nature même du système éducatif français et sa pédagogie. Pourtant, il existe des alternatives pour faciliter l’apprentissage chez l’enfant, avec de nouvelles initiatives. Zoom sur les néo-écoles bienveillantes, qui respectent le rythme de ses élèves.

Pression scolaire et réussite

Plus qu’auparavant, les jeunes enfants et adolescents sont touchés par le burn-out. En cause : la pression qui émane de la famille, mais aussi de l’école. Beaucoup d’élèves se retrouvent en effet dans des structures basées sur un système de notation dépréciatif et anxiogène. La course à la note devient alors source d’inquiétude et peut provoquer des troubles de l’anxiété chez les jeunes enfants. C’est pourquoi, ces dernières années, de multiples projets ont germé à l’initiative de certains professeurs. Le but ? Créer des écoles bienveillantes, qui accompagnent chaque élève de façon personnalisée et en fonction de ses aspirations.

Le bonheur au cœur de l’apprentissage

La phrase culte de John Lennon n’a jamais sonné aussi vraie : « À l’école  on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu “heureux”. Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.” Parce que le bonheur a été délaissé du système éducatif aux dépens de la performance et de la réussite sociale, des écoles comme La Jonchère (dont vous pourrez découvrir le projet ici) entendent bien replacer le plaisir d’apprendre au centre de la pédagogie. Ses mots d’ordre : bienveillance, confiance en soi et compréhension. En d’autres termes, c’est à l’école de s’adapter à l’enfant, et non pas le contraire. Un message à mille lieues de ce que connaissent la majorité des élèves aujourd’hui.

Un programme personnalisé

Dans ces nouvelles écoles un peu différentes, les compétences scolaires sont aussi importantes que les compétences humaines, sociales et manuelles. C’est pourquoi des cours classiques (SVT, anglais…) sont proposés au même titre que des ateliers ludiques et artistiques (sport, écoresponsabilité, informatique…). Quant à l’organisation, les classes se font en petit comité, à raison de 10 élèves maximum. Le rythme de la journée est calqué sur l’évolution de l’attention du jeune, afin de favoriser l’apprentissage. Découvrez leur programme sans plus attendre pour en savoir plus sur cette école bienveillante.