Ecoles après bac : les procédures d’admission

Plus de 70 écoles d’ingénieurs sont accessibles directement après le bac. Quelles sont leurs procédures d’inscription, de sélection ? Quel niveau faut-il pour s’y présenter ? Comment s’y préparer ? Réponses à vos questions.

Les écoles d’ingénieur postbac structurent petit à petit leurs processus de sélection. De plus en plus d’établissements proposent, il est vrai, de suivre un cursus d’ingénieur en cinq ans. Chaque année, de nouvelles écoles rejoignent les concours communs. Pascal Brouaye, directeur de l’ECE (Ecole centrale d’électronique) et président du concours Avenir, l’explique : « L’organisation de la terminale n’est pas faite pour passer une multitude de concours, contrairement à celle de la maths spé. Le concours commun offre une nouvelle visibilité aux écoles et simplifie les procédures pour les étudiants. »

Quatre types d’écoles

La sélection se fait en plusieurs stades : l’examen du dossier scolaire (notes de première et de terminale) puis des épreuves écrites et/ou orales. Les écoles ne font pas toutes passer ces différentes étapes. Une différence dans les procédures d’admission qui permet de différencier quatre groupes d’écoles. Le premier rassemble les formations qui font « concours commun » et comptent des épreuves écrites : le concours Avenir, les ENI, Puissance 11 et le GEIPI-Polytech. Le second rassemble les établissements qui passent par des « procédures communes » sans épreuves écrites, comme les INSA et les UT. Les écoles qui font « prépas communes » comme les INP ou les formations de la fédération Gay-Lussac constituent un troisième groupe. Enfin, dans le quatrième groupe figure la petite trentaine d’écoles « solitaires » qui recrutent directement après le bac sans faire partie d’une procédure commune. Les inscriptions, elles, se font à travers deux portails. Admission-postbac (www.admission-postbac.fr) regroupe désormais la grande majorité des écoles d’ingénieurs après bac : les INSA, les ENI, le concours Avenir, les UT, une partie des écoles de la FESIC, les prépas communes (CPP, CPI…) et une quinzaine d’autres établissements. Le portail Grandesecoles-postbac (www.grandesecoles-postbac.fr) rassemble, quant à lui, les écoles de FESIA, les ICAM et d’autres. Une poignée d’établissements gèrent seuls leurs inscriptions.

Un budget à prévoir

Les frais de candidature aux différentes écoles d’ingénieurs et concours communs s’échelonnent entre 70 et 130€, excepté pour les élèves boursiers, qui bénéficient de frais d’inscription gratuits. Les procédures conjointes proposent des forfaits quel que soit le nombre d’établissements choisis. Néanmoins, il n’est pas rare qu’un candidat postule à deux ou trois écoles ou réseaux d’écoles. La facture dépasse vite 300€. Pour ne pas faire trop grimper la note, les écoles se sont organisées afin de faciliter la vie des candidats.